Témoignage

Émilie, 32 ans

Moi, c’est Émilie 32 ans dont 26 ans de diabète. Je me revois à l’âge de 6 ans demander à mes parents terrifiés au téléphone « mais qui doit aller à l’hôpital ? ». Et là tout bascule, on me parle d’injection, de " dextro " , de diabète, du haut de mes 6 ans, je n’y comprend pas grand chose. Enfant docile, je me laisse faire, je m’adapte et je grandis. Tu m’as volé mon insouciance mais tu m’as rendue plus forte, plus mature peut-être un peu trop tôt.

Je me forge grâce ou à cause de toi un caractère, une carapace si forte qu’elle semble impénétrable. Je suis passée par les premiers traitements, les machines à dextro tellement grosses qu’elles ne rentraient pas dans les sacs à mains, des stylos à insuline avec des soleils pour rendre cela plus léger. Aujourd’hui, tout ça a bien évolué, Freestyle, capteur pompe, j’ai tout testé et adopté. Mon diabète insulinodépendant, j’ai eu 2 enfants non sans difficultés, 2 bébés de plus de 4 kg nés 1 mois avant terme avec un diabète pourtant équilibré. Tu m’en fait voir de toutes les couleurs, mais nous essayons de prendre soin l’un de l’autre, tu fais partie de moi, même si je ne t’aime pas, je ne t’aimerais jamais, " foutu diabète ".

Je partage aussi mon histoire

Je témoigne

Je trouve d'autres témoignages

Clément, 13 ans et demi