Témoignage

Géraldine, Avocat au Barreau de Paris

Je suis avocat et je suis diabétique de type 1 depuis l’âge de 6 ans. Je considère que c’est une chance de l’avoir eu aussi jeune, car j’ai presque toujours vécu ainsi. J’ai donc grandi avec, sans me poser de questions, même je me sentais « différente ».

Et c’est justement cette différence qui a fait ma force, qui m’a permis d’avoir cette envie permanente de relever des défis, de tout donner, d’aller toujours plus loin, qui m’a donné envie d’aider les gens, de les défendre et de me battre pour eux.

 

Aujourd’hui, j’exerce depuis 12 ans la profession d’avocat. C’est un métier exigeant, difficile, stressant, qui implique un mode de vie souvent chaotique, irrégulier (stress des audiences, horaires décalés, appels en pleine nuit pour les gardes à vue,...).


Malgré tout, je gère mon diabète au quotidien. C’est cette gestion quotidienne qui m’a inculqué une rigueur particulière et exceptionnelle dans l’exercice de cette profession.
Au quotidien, je sens que cela me rend plus forte et plus efficace dans mon métier.


J’adore la citation de Mark Twain : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait »; cet optimisme nous amène à pouvoir faire ce que l’on veut. Je n’ai jamais considéré mon diabète comme un frein, bien au contraire, il m’a rendu forte et me permet de franchir tous les obstacles.

 

Crédit photo : © Fotolia - AlcelVision

Photo d'illustration

Je partage aussi mon histoire

Je témoigne

Je trouve d'autres témoignages

Clément, 13 ans et demi