Foire aux Questions : Etats Généraux du Diabète et des Diabétiques

 

1.    Les Etats Généraux du Diabète et des Diabétiques, c’est quoi ?

A l’occasion de ses 80 ans, la Fédération Française des Diabétiques a organisé les Etats Généraux du Diabète et des Diabétiques : durant une  année, de novembre 2017 à novembre 2018, elle a ainsi conduit une concertation de grande ampleur en consultant l’ensemble des acteurs concernés :
-    auprès du patient / citoyen dans son propre parcours de vie,
-    à l’échelle locale et régionale pour les opérateurs responsables de l’organisation de la prise en charge et de l’accompagnement,
-    au niveau national pour les autorités chargées d’assurer la régulation du système de santé.

Patients, citoyens, professionnels de santé, institutionnels, responsables politiques, industriels : tous ont été invités à contribuer et à proposer leurs solutions pour faire évoluer durablement la prise en charge du diabète, la vie quotidienne des patients, les innovations…

2.    Les Etats Généraux du Diabète et des Diabétiques, pour quoi faire ?

Les Etats Généraux du Diabète et des Diabétiques reposent donc sur une volonté de co-construire une vision commune travaillant avec l’ensemble des acteurs concernés pour :
-    évaluer la prise en charge du diabète et des personnes diabétiques,
-    porter à la connaissance de tous les résultats de cette concertation,
-    élaborer des propositions concrètes,
-    soutenir ces propositions auprès des plus hautes instances et améliorer ainsi la prise en charge du diabète et des patients diabétiques. 

3.     Comment ont émergé ces 15 propositions finales ?

La concertation a donné lieu à une cinquantaine de rapports extrêmement denses et riches. Plusieurs semaines de travail ont été nécessaires pour les analyser, notamment en étudiant :

- les problématiques récurrentes,
- les spécificités territoriales,
- les expériences intéressantes à la fois au niveau local, national et international.

Ce travail a permis d’organiser notre réflexion autour de 3 grands axes :
-    la promotion de la santé,
-    l’offre de soins,
-    l’évaluation du système de santé.

Chacun a été décliné en fonction de la population générale et des patients, donnant lieu à l’élaboration de 15 propositions déclinées en 58 actions concrètes.

4.     Comment la Fédération va-t-elle arriver à faire appliquer ces  propositions concrètement ?

La Fédération Française des Diabétiques est déterminée à faire aboutir chacune des actions proposées et à les porter auprès des institutions. Une étude détaillée et permanente des opportunités politiques, nous permettra d’ouvrir les négociations et le travail avec les acteurs concernés.

5.     Les Etats Généraux du Diabète et des Diabétiques : qu’est-ce que cela va changer dans ma vie quotidienne ? /de mes proches ?

Nos propositions déclinées en actions très concrètes vont permettre une meilleure qualité de vie en améliorant la prise en charge, les traitements et l'accompagnement des patients et de leurs proches.   La maladie doit s'adapter à votre vie et non l'inverse.  Chacun doit pouvoir  mener son projet de vie comme il l'entend.
Pouvoir accéder au métier de votre choix, bénéficier de remboursements plus performants, être accompagné par d'autres patients diabétiques formés et des professionnels de santé plus à l'écoute des besoins, être mieux informé sur les qualités nutritionnelles des aliments transformés, pouvoir vous faire suivre à distance,...en sont quelques exemples.

6.    Quand verrai-je les premiers impacts des Etats Généraux sur mon quotidien ?

Certaines propositions auront un impact très rapide sur votre quotidien. Par exemple, les négociations pour le remboursement des séances préventives de podologie s’ouvriront dans quelques semaines. On peut donc attendre un remboursement pour la fin de l’année.
D’autres propositions auront un impact sur le plus long terme. Pour chaque proposition, une notion de temps est indiquée,  elle évoluera notamment en fonction de l’actualité législative et réglementaire.

7.     Sur qui la Fédération pourra s’appuyer pour faire aboutir ces propositions ?

La Fédération ne pourra pas mettre en place ses propositions seule. Elle travaille d’ores et déjà avec l’ensemble des acteurs concernés : Ministères, Caisse Nationale d’Assurance maladie, complémentaires santé, agences, industriels…Pour chaque proposition la liste des acteurs associés au sujet est indiquée. Cette liste est évolutive et non exhaustive. Par ailleurs, le soutien des patients est évidemment nécessaire à l’aboutissement de ces propositions.

8.    Quelles sont les prochaines étapes ?

Les prochaines étapes sont les suivantes :
- présentation des 15 propositions aux décideurs (députés, sénateurs, directeur de l’Assurance maladie, Ministères…),
- travail à la mise en œuvre des propositions avec les acteurs concernés, selon le calendrier indiqué dans les propositions.

Quelques exemples :

    négociations avec les parlementaires et les ministères concernés pour que dans le cadre de la future loi école, l’éducation à la santé soit obligatoire dans les programmes scolaires,
    négociations avec les syndicats de podologues et la Caisse nationale d’Assurance maladie pour que les prochaines négociations conventionnelles permettent le remboursement de séances préventives.

9.    Je souhaite apporter ma contribution. Comment puis-je m’impliquer ?  

La Fédération Française des Diabétiques a besoin de vous pour poursuivre ses actions. Vous pouvez être un particulier atteint de diabète ou non, un professionnel de santé ou une entreprise, vous pouvez vous engager au sein de la Fédération de différentes façons. Adhésion, bénévolat, dons, inscription au Diabète LAB, choisissez la contribution qui vous correspond sur :

Je soutiens la Fédération, je suis un particulier

Je soutiens la Fédération, je suis une entreprise