Le Bisphénol A (BPA) : des risques de diabète et d'obésité, un danger pour la santé

Le bisphénol A (BPA) est une substance chimique utilisée dans la fabrication de plastiques et de résines. On en trouve aussi dans les tickets de caisse. Depuis peu, on le soupçonne de favoriser des maladies, dont le diabète. Trois études récentes semblent le confirmer.

Ainsi une équipe américaine a montré une relation directe entre le taux de BPA mesuré dans les urines, et la survenue du diabète de type 2, le diabète le plus courant ¹.

 

Une équipe chinoise vient de mettre en évidence, sur près de 3400 patients, que le BPA favorisait l’obésité générale, l’obésité abdominale et la résistance à l’insuline, trois facteurs qui participent à l’apparition du diabète de type 2 ².


Enfin, un consortium de chercheurs de plusieurs pays vient d’analyser la réaction des cellules productrices d’insuline à la présence de bisphénol A. Ils ont ainsi pu montrer que le BPA provoquait une libération d’insuline rapide, en agissant comme un œstrogène, une molécule endocrienne. Cet effet, pour une même exposition au BPA, est plus important chez l’Homme que chez la souris ³.


Tous ces scientifiques préconisent de mieux prendre en compte les molécules qui agissent comme perturbateurs endocriniens dans les politiques de santé publique.

Sources :

¹ Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism. Déc 2011;96(12):3822-6.
Relationship between urinary bisphenol A levels and diabetes mellitus.
Shankar A, Teppala S.

² Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism. Fév 2012;97(2):E223-7.
Urinary Bisphenol A (BPA) Concentration Associates with Obesity and Insulin Resistance.
Wang T, Li M, Chen B, Xu M, Xu Y, Huang Y, Lu J, Chen Y, Wang W, Li X, Liu Y, Bi Y, Lai S, Ning G.

³ Soriano S, Alonso-Magdalena P, García-Arévalo M, Novials A, Muhammed SJ, et al. (2012) Rapid Insulinotropic Action of Low Doses of Bisphenol-A on Mouse and Human Islets of Langerhans: Role of Estrogen Receptor ß. PLoS ONE 7(2): e3110

 

Auteur : Loïc Leroux