Un antidiabétique déjà sur le marché permettrait de réduire les lésions cérébrales

L’exendine-4 est un analogue du GLP-1, qui a fait ses preuves comme antidiabétique. Il a été isolé à partir de la salive de lézard. Une équipe, réunissant des chercheurs israéliens et américains, a mis en évidence que cette molécule pourrait réduire les dommages causés par des traumas du cerveau, suite à un accident de voiture ou une explosion, par exemple.

Les lésions résultant des chocs ne sont souvent pas mortelles mais peuvent altérer les capacités mentales d’un patient, sa mémoire et son comportement.


Ces scientifiques ont donc fait une batterie de tests et ont pu montrer que l’injection d’exendine-4, peu après un tel événement, réduisait les conséquences physiques et comportementales de ces chocs.


Un aspect important est que l’exendine-4 est un médicament déjà commercialisé, entre autre en France, on doit se l’injecter tous les jours, et il agit en mimant les effets du GLP-1, c’est-à-dire qu’il augmente la sécrétion d’insuline, sans hypoglycémie, et accélère la vidange gastrique. Ainsi même si des études complémentaires seront nécessaires pour confirmer ces résultats sur les traumas, le traitement est déjà au point, ce qui diminuerait le temps d’attente avant qu’il ne soit disponible pour les patients.


Source : ScienceDaily (May 29, 2012), “Diabetes Drug Could Be a Promising Therapy for Traumatic Brain Injury”.

 

Auteur : Loïc Leroux

 

 

Pour soutenir la recherche :

 

Je fais un don