Halte aux déclarations tapageuses : les patients méritent mieux !

15 février 2013

Après les boissons light, voilà que les statines seraient une cause de diabète ! Plus fort encore, le mauvais cholestérol n’existerait pas ! Une conspiration internationale serait-elle en cours pour inventer une nouvelle maladie ? Pouvons-nous faire confiance à nos médecins et aux médicaments ?

Enquêtes, livres, publications tapageuses, les patients qui sont aussi des citoyens, sont confrontés aux avis de leaders d’opinion souvent incontrôlables.

Faut-il donc dans ces conditions, que 220 millions de personnes suivies pour hypercholestérolémie dans le monde  arrêtent de prendre des statines ?

Les scandales sanitaires successifs ont déjà ébranlé le monde de la santé et créé une crise de confiance.

L’AFD dit stop aux déclarations péremptoires !


L’AFD représente plus de 3 millions de personnes atteintes de diabète. Cette maladie qui provoque des risques cardio-vasculaires majeurs nécessite dans ces cas, la prescription de statines. La prise de ce médicament, en prévention secondaire, a démontré son efficacité, en complément d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique appropriée.

L’AFD recommande de ne pas interrompre son traitement et d’en parler avec son médecin traitant. Une déclaration dans les media, encore moins un livre, ne sauraient remplacer une vraie consultation médicale.

Par ailleurs, l’AFD dénonce l’utilisation abusive des statines dans la prévention primaire et rappelle que tout médicament comporte des effets secondaires.

L’AFD se félicite du rappel « du bon usage » effectué par la HAS et encourage les autorités compétentes à poursuivre leur vigilance en toute transparence. L’AFD se tient à leur disposition.

Documents associés