Identifier le risque de diabète par une simple prise de sang

C’est peut-être une nouvelle technologie pour prédire le risque de diabète de type 2 qui vient d’être mise à jour. Les techniques d’analyse métabolique sont devenues tellement précises que, durant 12 ans, des chercheurs ont pu suivre le profil sanguin complet de 2422 sujets choisis pour leur risque élevé de développer un diabète, ce qui s’est produit pour 201 d’entre eux.

Les chercheurs ont fait les recoupements statistiques et ont pu mettre en évidence que 5 acides aminés, des briques de construction des protéines, peuvent permettre de détecter les sujets à risque :
ce sont l’isoleucine, la leucine, la valine, la tyrosine et la phénylalanine. Un taux élevé pour un seul de ces acides aminés multiplie le risque de développer un diabète de type 2 par 2 à 3.5 fois.


Pour affiner l’étude, les chercheurs de la Harvard Medical School ont étudié 3 d’entre eux, l’isoleucine, la phénylalanine et la tyrosine. Ceux qui avaient le taux le plus élevé de ces 3 acides aminés avaient 6 à 7 fois plus de risques de développer la maladie que ceux qui avaient les taux les plus faibles.


Dans une population à risque plus faible, l’apparition de la maladie est deux fois plus importante quand ces trois acides aminés sont à haute concentration, ce qui est suffisamment significatif pour imaginer faire des tests de recherche de risque par une simple prise de sang à jeun.


Source : Nature Medicine, 2011 17 avril 2011
“Metabolite profiles and the risk of developing diabetes.”
(Wang TJ, Larson MG, Vasan RS, Cheng S, Rhee EP, McCabe E, Lewis GD, Fox CS, Jacques PF, Fernandez C, O'Donnell CJ, Carr SA, Mootha VK, Florez JC, Souza A, Melander O, Clish CB, Gerszten RE.)

 

Auteur : Loïc Leroux

Crédit photo : © Dominique Vernier - Fotolia.com