Des produits prometteurs pour accélérer la cicatrisation

Le diabète peut conduire à un ralentissement de la cicatrisation, ce qui cause des infections. Les plaies aux pieds sont particulièrement fréquentes et peuvent mener à l’amputation en cas de gangrène. Faciliter la cicatrisation est donc un objectif de santé primordial.

C’est dans cette optique qu’une équipe de Boston étudie des petites protéines, des peptides bioactifs, dérivés de substances naturellement présentes lors des phénomènes de cicatrisation.


Ainsi, ils viennent de décrire une molécule, nommée UN3, dérivée de plasmas humains riches en plaquettes, qui permet d’obtenir in vitro une augmentation de 250% de la croissance des vaisseaux sanguins et de 300% de la migration cellulaire.


Dans une étude précédente, cette équipe avait déjà analysé un autre peptide, comb1, qui permet d’augmenter la croissance des vaisseaux sanguins de 200%. En les combinant in vivo, les deux substances facilitent grandement la cicatrisation.

 

Les deux peptides agissent en synergie l’un avec l’autre et sont administrés par injections. Il faudra maintenant que ces molécules passent la phase des tests cliniques, mais c’est un immense espoir de voir les plaies dues au diabète mieux guéries.

Source : PLos One 23 Fév 2012
Human Platelet-Rich Plasma- and Extracellular Matrix-Derived Peptides Promote Impaired Cutaneous Wound Healing In Vivo
Tatiana N. Demidova-Rice, Lindsey Wolf, Jeffry Deckenback, Michael R. Hamblin, Ira M. Herman

 

Auteur : Loïc Leroux
Crédit photo : © uwimages - Fotolia.com


Pour soutenir la recherche :

 

Je fais un don