Diabète de type 1 : un petit pas dans la recherche d’un traitement

Lors du congrès de l’Association Américaine contre le Diabète (ADA) qui s’est déroulé la semaine dernière à Boston, le passage du vaccin de type BCG en essai de phase 2 a été annoncé. Que signifie cette avancée et quels sont les éléments à retenir de cette annonce ?

Un vaccin contre le diabète de type 1 ?

Le vaccin BCG est bien connu des médecins et déjà utilisé avec efficacité pour d’autres maladies : vaccin pour la tuberculose et traitement pour le cancer de la vessie. Ce vaccin a pour effet d’augmenter la production d’une substance dans le corps : la TNF (pour Tumor necrosis factor). Cette substance neutralise l’action des anticorps lymphocytes T qui attaquent les cellules du pancréas produisant l’insuline. Ce sont ces anticorps qui, par leur action destructrice, entrainent l’apparition du diabète de type 1. Avec l’injection de ce vaccin, les scientifiques espèrent limiter la destruction des cellules du pancréas et permettre à terme le retour à une production d’insuline suffisante dans le corps.

Des premiers résultats encourageants

Le vaccin a préalablement été testé pour le diabète de type 1 sur un échantillon de 6 personnes diabétiques. Durant cette première phase d’essai, appelée phase 1, les médecins ont administré, au hasard, 3 vaccins et 3 placébos aux 6 personnes sélectionnées. Sur les 3 personnes qui ont reçu une dose de vaccin, 2 ont montré des signes d’amélioration de leur production d’insuline. Ces résultats encouragent les chercheurs à continuer les essais vers une phase 2.  

Un long chemin avant d’annoncer ce vaccin comme un traitement du diabète

Le démarrage de l’essai de phase 2 signifie le passage à une plus grande échelle. Sur cette phase, 150 personnes seront intégrées à l’essai, prévu pour durer 5 ans. Deux injections du vaccin seront programmées initialement, espacées de 4 semaines puis suivies d’une injection par an. Dans cette période, les médecins vont observer comment réagissent les personnes traitées sur le long terme et si les résultats obtenus sont durables.

 

Il est encore beaucoup trop tôt pour présager des résultats de cette étape. Dans le meilleur des cas, il faudra encore des années avant la commercialisation du vaccin comme un possible traitement du diabète de type 1. Un chemin encore long et semé d’embûches mais l’évolution de ces recherches sera à suivre au cours des prochaines années.

Source : Le quotidien du medecin.fr, Le vaccin BCG entame une phase 2 dans le diabète de type 1, 8/06/2015

 

Crédit photo : © Fotolia-ursule

 

Le principe de vaccin pour le diabète de type 1 fait l’objet de multiples recherches puisqu’en 2013 une autre étude était lancée, sur le même principe de réduire l’action des lympocytes T. Voir par ailleurs notre article sur le sujet " Diabète de type 1 : vers un vaccin thérapeutique … ".