Jouer sur la nature du tissu adipeux : une nouvelle voie pour lutter contre le diabète ?

Il existe deux types de graisses : le tissu adipeux blanc, le plus courant, notamment celui de la graisse abdominale, et le tissu adipeux brun, qui a pour caractéristique de brûler une plus grande quantité de graisse pour la régulation de la température.

Une équipe de scientifiques de Boston vient d’étudier le rôle d’une enzyme, la rétinaldéhyde déshydrogénase 1 (Aldh1a1) dans la formation du tissu brun. Cette enzyme est présente à des taux importants dans le tissu blanc. Lorsque l’on l’inhibe, le tissu adipeux blanc se met à se comporter comme le brun, et ainsi des souris sans Aldh10a1 prennent moins de graisses et ont une meilleure régulation du métabolisme du glucose que des souris non traitées.


Cette découverte met l’accent sur la transformation du tissu adipeux pour réguler l’obésité et le diabète. Trouver des molécules qui pourraient inhiber l’activité de la rétinaldéhyde déshydrogénase 1 chez l’Homme permettrait peut-être de trouver de nouveaux médicaments contre le diabète.

Source : Nature Medicine 6 Mai 2012
Retinaldehyde dehydrogenase 1 regulates a thermogenic program in white adipose tissue.
Kiefer FW, Vernochet C, O'Brien P, Spoerl S, Brown JD, Nallamshetty S, Zeyda M, Stulnig TM, Cohen DE, Kahn CR, Plutzky J.

 

Auteur : Loïc Leroux
Crédit photo : © Vladimirs Poplavskis - Fotolia.com


Pour soutenir la recherche :

 

Je fais un don