Le tissu adipeux brun améliore chez l’Homme la sensibilité à l’insuline et le métabolisme du glucose

Composé de cellules qui brûlent le glucose en produisant de la chaleur, le tissu adipeux brun est très présent chez les bébés et contribue à le protéger du froid. Ce tissu adipeux brun disparaît peu à peu à l’âge adulte (on l'appelle alors « tissu adipeux beige ») pour être remplacé par du tissu adipeux blanc qui a tendance à stocker les graisses.

Les scientifiques voient dans l’activation de ce tissu brun une piste pour réguler le métabolisme du glucose en général et le diabète en particulier. De nombreux articles scientifiques ont mis en évidence le rôle du froid dans l’activaton du tissu adipeux brun.

Des tests pratiqués sur douze patients

Les chercheurs ont publié de nombreux articles sur le tissu adipeux brun chez les rongeurs mais on sait peu de choses chez l’Homme. Un travail international met en évidence quelques résultats prometeurs. Des scientifiques ont testé le métabolisme d’un groupe d'hommes exposés au froid : 7 avaient encore du tissu adipeux brun contre 5 qui n’en avaient pas. Les dépenses énergétiques et le métabolisme des sucres ont alors été mesurés sur les membres du groupe en expositon à une température normale et au froid.

La graisse brune permet de brûler plus de calories

Lors de ces expériences, on s'aperçoit que les participants avec graisse brune brûlent plus d’énergie au froid, ce qui se traduit par une  meilleure régulation du métabolisme des sucres et une meilleure sensibilité à l’insuline. Ces résultats confortent l’idée que le tissu adipeux brun pourrait jouer un rôle dans la lutte contre le diabète chez l’Homme. Certaines études tentent de jouer sur les mécanismes moléculaires du tissu adipeux pour réduire l'obésité. Il reste encore à trouver une molécule ou un  protocole qui augmenterait la proportion de tissu adipeux brun, ouvrant ainsi la perspectve d'une nouvelle thérapie.

Source : Diabetes. Décembre 2014 63(12):4089-99.
Brown adipose tssue improves whole-body glucose homeostasis and insulin sensitvity in humans.
Chondronikola M et al.

 

Auteur  : Loïc Leroux
Crédit photo : © Irochka - Fotolia.com

 

A lire aussi :
Un tissu adipeux qui brûle des calories détecté chez l'adulte