Diabète et troubles cardiovasculaires : les femmes plus à risque !

Alors que se tient mardi 29 septembre, la journée mondiale du cœur, une nouvelle étude souligne le risque de complications cardiovasculaires chez la femme diabétique.

Une étude présentée lors de l’EASD, congrès européen sur le diabète qui s’est déroulé la semaine dernière à Stockholm, nous rappelle l’importance de prévenir le risque de complications cardiovasculaires chez la personne diabétique. Ces travaux d’ampleur, menés en Italie sur plus de 3 millions de personnes, ont permis de dégager un âge et un profil de personne à risque.


Concrètement le diabète, lorsqu’il survient chez une femme, augmente davantage le risque de complications cardiaques que chez les hommes. En moyenne, une femme diabétique verrait ainsi son risque d’infarctus être multiplié par 2,6 (contre 2 pour les hommes) par rapport à une personne non diabétique. Ce risque connaît son sommet entre 45 et 54 ans, période pendant laquelle une femme diabétique a 5,8 fois plus de risque d’avoir un infarctus par rapport à une femme non diabétique.


Les résultats de cette étude soulignent encore la nécessité d’adapter ses habitudes de vie pour diminuer le risque de complications cardiovasculaires, que l’on soit un homme ou une femme. Arrêter de fumer, lutter contre le surpoids, pratiquer une activité physique régulière, surveiller son taux de cholestérol et sa tension artérielle et bien sûr équilibrer son diabète font partie des bons gestes de prévention.

 

Source : Résumé de l’étude (en anglais) : http://www.easdvirtualmeeting.org/resources/gender-difference-in-diabetes-related-excess-risk-of-cardiovascular-events-when-does-the-risk-window-open--2

 

 

Voir notre page dédiée :

 

Les complications cardiovasculaires du diabète