Réguler l'acide urique : une piste contre le syndrome métabolique

Des travaux scientifiques montrent le lien étroit entre le taux élevé d'acide urique et le déclenchement du syndrome métabolique impliqué dans le diabète. En agissant sur la régulation de ce taux, on pourrait ainsi agir sur les maladies associées à ce syndrome. Explication.

Le lien entre le diabète et le syndrome métabolique

Le syndrome métabolique désigne un ensemble de symptômes parmi lesquels on trouve l’obésité, l’hypertension ou la résistance à l’insuline, d'où le lien entre ce syndrome et le diabète.

Glut9 : un transporteur régulateur de l'acide urique

Glut9 est un transporteur de l'acide urique qui joue un rôle de régulateur de cet acide. Des scientifiques américains viennent d’étudier des souris dépourvues de ce transporteur dans l’intestin. Résultats : les souris montrent des taux d’acide urique très élevé dans le sang et un syndrome métabolique qui s’installe très tôt dans la vie de l’animal. Les scientifiques découvrent également chez ces rongeurs — dont le métabolisme est proche de l'homme — de l’hypertension, de la dyslipidémie et un taux élevé de graisses.

Une piste thérapeutique contre le syndrome métabolique

Ce travail montre qu’un taux élevé d’acide urique peut déclencher un syndrome métabolique. La régulation du métabolisme de l'acide urique constitue donc une piste thérapeutique contre le syndrome métabolique et les maladies qui y sont associées.


Source : Nature Communications. 7 Août 2014;5:4642.
Early-onset metabolic syndrome in mice lacking the intestinal uric acid transporter SLC2A9.
DeBosch BJ

 

Auteur : Loïc Leroux
Crédit photo : Darren Baker - Fotolia.com