Florent, jeune diabétique de type 1, rend visite à ses amies mexicaines

Depuis mon premier article, nous avons déjà fait un bon bout de chemin. Nous avons d'abord fini la visite de la capitale Mexico DF et nous avons fait les Basiliques de Guadalupe. Pour finir, nous avons  testés les bars de la Place Garibaldi où se sont mélés Mariachis (un type de formation musicale originaire de l'État de Jalisco, au Mexique), Tequila et Salsa !

Un Etat producteur de matières premières agricoles et de minéraux

Nous avons pris le bus (ici les rares lignes de train ne transportent que des marchandises) en direction de l'Etat de Zacatecas, chez la famille de Nadia, une amie mexicaine. Sur le trajet, nous nous sommes arretés à la ville typique de Guanajuato (Leon). Nous sommes un peu plus au Nord, le climat est plus aride, les paysages plus désertiques.

Après un petit tour par le village mystique et montagneux de Real de Catorce (désert de San Luis Potosi), nous sommes partis rejoindre Aidee, une autre amie mexicaine venue étudier en France cette année, à Guadalajara (Jalisco), 2 ème ville du pays. La ville est très jolie, il y a beaucoup de places avec des fontaines et des espaces verts. L'ambiance est plus provinciale.

L'élimination de "mes déchets de soins"

Le père d'Aidee est medecin, j'en profite donc pour lui demander ou je peux déposer mes DASRI. Il me dit qu'ici beaucoup de gens les jettent à la poubelle et il est surpris de découvrir mon organisation avec les boîtes jaunes. Il se chargera d'emmener la boîte pleine à l'hôpital car c'est l'unique lieu ou l'on peut les déposer gratuitement.

Un échange enrichissant

Une semaine plus tard, nous partions pour l'Etat de Oaxaca, plus au Sud. Nous avons visité la ville de Oaxaca (capitale de l'Etat), très belle ville. Nous sommes ensuite passés par le village de San Jose del Pacifico, en montagne et nous sommes arrivés à San Gabriel Mixtepec. Nous sommes actuellement hébergés dans un ranch producteur de café bio. En échange de la pension, nous aidons nos hôtes dans les travaux des champs : coupe à la machette, transport de bois, fertilisation naturelle de plans de maïs, collecte de bouteilles et déchets en plastique dans le but de les recycler...

Il fait très chaud et très humide (93% d'humidité). Je transpire beaucoup et je suis amené à diviser mes doses d'insuline par 2 quasiment ! Ce ranch est autonome en électricité grâce à 3 panneaux solaires photovoltaïques installés en toiture. La règle est l'économie d'énergie, mais il y a tout de même un réfrigerateur qui permet de conserver mon stock d'insuline à une température constante entre 5 et 8 degrés C...

Demain, la plage...

Demain c'est dimanche, nous en profiterons pour découvrir les plages du Pacifique à Puerto Escondido, à une heure d'ici...

Saludos mexicanos (Salutations du Mexique), et à bientôt pour la suite de mon voyage !