La mélatonine et le diabète

La mélatonine est l’hormone qui régule le cycle jour/nuit, c’est-à-dire le cycle biologique appelé aussi cycle circadien. Certaines études avaient montré qu’une dérégulation de ce cycle (pour des travailleurs faisant les 3/8 ou en cas d’insomnies répétées) augmentait le risque de développer un diabète de type 2.

Une étude, menée conjointement par des chercheurs de l’Imperial College de Londres, l’Université de Lille 2 et l’Institut Pasteur de Lille, a mis en évidence que des mutations dans le gène d’un récepteur de la mélatonine, le gène MT2, pouvaient augmenter les risques de diabète de type 2.


Après analyse de l’ADN de 7600 patients, ces scientifiques ont trouvé 40 mutations dans ce gène MT2. Quatorze d’entre elles rendaient le récepteur non fonctionnel. Puis ils ont recoupé ces mutations sur un échantillon de plus de 11 000 patients : les porteurs de ces 14 mutations ont 7 fois plus de risques de développer un diabète de type 2.


C’est la première fois qu’un mécanisme biologique liant le cycle biologique et le diabète est mis en évidence au niveau moléculaire. Cette découverte pourrait aussi permettre de développer des nouvelles stratégies pour lutter contre le diabète.

 

Lire aussi notre article : Diabète et sommeil

 

Source : Nature Genetics : Rare MTNR1B variants impairing melatonin receptor 1B function contribue to type 2 diabetes

 

Auteur : Loïc Leroux
 

 

Pour soutenir la recherche :

 

Je fais un don