Aller au contenu principal

Lettre ouverte au Premier ministre – métiers interdits aux personnes atteintes de pathologie chronique

Il y a quelques semaines, à l’occasion du premier anniversaire de l’adoption à l’unanimité à l’Assemblée nationale de la proposition de loi visant à améliorer l’accès à certaines professions des personnes atteintes de maladies chroniques, la Fédération Française des Diabétiques interpellait le Gouvernement pour le rappeler à ses engagements.

Dans un communiqué de presse intitulé « La pandémie de Covid-19 doit-elle conduire à enterrer toutes les promesses du Gouvernement ? », elle déplorait en effet le « manque d’avancées sur ce dossier cristallisant de nombreuses attentes dans la communauté de malades chroniques » et refusait « que la Covid-19 soit un prétexte au désengagement du Gouvernement ». 

Dans ce combat contre les discriminations, l’engagement de la députée Agnès Firmin Le Bodo, auteure de la proposition de loi, est un soutien majeur. Aujourd’hui, la députée, accompagnée d’une vingtaine d’autres parlementaires eux aussi signataires de la proposition de loi, adressent une lettre ouverte au Premier Ministre Jean Castex. 

Dans cette lettre ouverte (à découvrir ci-après), les députés insistent sur le caractère fondamental de cette proposition de loi. Selon eux, la révision de ces textes discriminants serait « un pas de géant pour l’égalité d’accès aux droits et la lutte contre la désinsertion professionnelle dont trop de personnes subissent encore les conséquences ». Ils demandent ainsi la création du comité d’évaluation et de révision des textes compte tenu de la nature règlementaire et interministérielle du sujet qui place le Gouvernement en première ligne dans l’action. 

La Fédération Française des Diabétiques adresse ses plus chaleureux remerciements à Agnès Firmin Le Bodo ainsi que tous les signataires de cette lettre. Elle espère que le Gouvernement mobilisera le comité interministériel dans les meilleurs délais. L’année 2021 doit effectivement être placée sous le signe de l’espoir. Il est plus que temps d’agir !

Agnès Firmin le Bodo adresse un message à toutes les victimes de discrimination au travail :

Documents associés