Que pensez-vous de la vaccination ?

Jusqu’au 13 octobre, vous pouvez exprimer votre opinion, vos craintes et vos doutes sur l’espace participatif dédié à la concertation citoyenne sur la vaccination. Le 12 Janvier dernier, la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine a lancé un plan de rénovation de la politique vaccinale en France. A l’origine de cette initiative, la méfiance grandissante envers les vaccins.

Une concertation citoyenne bienvenue

Aujourd’hui, la couverture vaccinale recule…Faire peur, infantiliser, ne marche plus…Les citoyens doutent, ont peur et arrivent même à rejeter totalement la vaccination en oubliant même qu’il s’agit d’un acte sanitaire simple, considéré par l’OMS comme le plus efficace pour sauver de nombreuses vies chaque jour…
La gestion politique infantilisante à l’occasion de l’épisode H1N1 a renforcé la défiance des français. S’il est nécessaire de responsabiliser chacun des individus, agir avec tous les acteurs de la santé serait souhaitable. A cet égard, la concertation citoyenne sur la vaccination est une initiative positive pour mobiliser tous les acteurs, recueillir leur opinion et aboutir à un nécessaire consensus.

Responsabiliser et informer, le rôle essentiel des associations de patients

Face à la gronde assourdissante du « on dit », la Fédération Française des Diabétiques tient à rappeler que la vaccination est un enjeu de santé publique. Il est de notre devoir d’association de patients, acteur essentiel de la démocratie en santé, de responsabiliser les patients diabétiques et de rappeler que se faire vacciner c’est protéger sa santé, mais aussi protéger sa famille, ses amis, ses collègues, ses voisins…

 

« La vaccination contre la grippe est fortement recommandée pour les personnes fragiles, plus exposées aux conséquences des complications que les autres. Une personne diabétique risque d’être plus affectée par les complications dues à la maladie une fois celle-ci contractée …» Le défunt Professeur Vexiau, chef du service de diabétologie à l’hôpital Saint Louis.

Le rôle des autorités et des industriels

Mais politiques et industriels ont également leurs rôles à jouer notamment dans la sécurisation des circuits d’approvisionnement des vaccins. Certes, le rapport Hurel sur la politique vaccinale l’évoque mais les dispositifs de prévention présentés ne nous apparaissent pas suffisamment assurés.

Depuis le lancement de ce plan d’action pour la politique vaccinale, la Fédération Française des Diabétiques est mobilisée : rencontres, séminaires de travail.  N’hésitez donc pas à vous mobiliser également en participant à cette grande concertation citoyenne.

Pour en savoir plus, lire notre article sur la grippe et la vaccination.