Témoignage

Anne, 59 ans (25)

J'ai été diagnostiquée diabétique de type 1, à 59 ans, en 2015. Après l'effondrement à l'annonce de cette maladie, de par mon âge dans son déclenchement tardif, je me suis sentie dès le début " hors norme ", aucune personne de mon entourage n'ayant ce type de diabète.

Comme le mentionne David dans son témoignage, ce n'est pas facile à vivre un diabète de type 1, les piqûres sont plus fréquentes et il est effectivement difficile de ne pas le montrer. On s'entend dire : " Oh, au moins, ce n'est pas une maladie mortelle " ou bien les gens grimacent devant une piqûre dans le ventre...On doit livrer malgré tout une part très personnelle et intime de sa vie dans le traitement et sa réalité sociale... Et puis il y a la " cause " qui est complément occultée et dont personne ne vous parlera jamais : sauf à vous dire il y a un gène ou c'est une maladie qui se déclenche chez l'enfant !... Je ne suis pas du tout persuadée de cela, c'est une maladie auto-immune et l'impact énergétique est très peu abordé par le corps médical, mais le malade " sait " peut être au fond de lui ce qu' aucun medecin ne lui apprendra...

 

Crédit photo : © Fotolia - rocketclips

Photo d'illustration

Je partage aussi mon histoire

Je témoigne

Je trouve d'autres témoignages

Clément, 13 ans et demi