Témoignage

Arthur, 15 ans (26)

Diabétique de type 1 depuis 4 ans, ce n'est pas évident car souvent je suis en contradiction : entre le besoin d'être aidé pendant ma scolarité et celui d'être un adolescent comme les autres.

Or, comme je suis également intolérant au gluten, je n'en parle qu'à mes proches copains mais je me rends compte que le diabète est très banalisé. Aussi, je suis en colère car les professeurs ne sont pas sensibles lorsque je suis "en hyper" ou "en hypo", malgré toutes les indications et les préventions données par ma mère à chaque début d'année.

 

Cela m'attriste vraiment, surtout depuis que la diabétologue m'a confirmé que je n'étais pas le seul, on m'a même jugé comme un élève mou, au cours d'un stage, alors que j'étais souvent "en hyper" et avec donc : des nuits agitées, de nombreux dextros, etc....J'ai envie de crier : "nous les diabétiques avons le droit d'être fatigués". J'appréhende cette nouvelle rentrée, et très souvent je me demande quel va être mon avenir....


Crédit photo : © auremar - Fotolia.com

Je partage aussi mon histoire

Je témoigne

Je trouve d'autres témoignages

Clément, 13 ans et demi