Témoignage

Damien, 35 ans (94)

Je suis diabétique de type 1 depuis 15 ans, j'ai eu beaucoup de mal à gérer la maladie qui s'est déclenchée pendant mes études supérieures, cela m'a mis pas mal de " bâtons dans les roues " avec les premiers mois où la stabilité du diabète est en cours de réglage. Une fois que la partie médicale de la maladie a été stabilisée, la partie psychologique s'est montrée plus présente.

L'acceptation de la maladie est arrivée assez tard et date d'à peine 3 ans. Et c'est grâce à ma femme que j'ai rencontrée il y a 6 ans. Elle a su trouver les mots pour s'investir sans être intrusive, et surtout elle a su en rire au bon moment pour désacraliser la maladie sans la rendre anodine pour autant.

 

Voilà l'objet de mon témoignage aujourd'hui, je souhaitais remercier ma femme pour son implication, son humour, et son amour : ce joli cocktail m'aide à beaucoup mieux vivre le diabète au quotidien.

 

J'en profite pour rendre hommage à ces conjoints qui nous supportent et qui nous aident chacun à leur manière. Ma femme est pour ainsi dire " complètement allumée ", et sa rencontre, son humour ravageur et ma vie à ses côtés constituent la meilleure des thérapies. Je la remercie donc de tout mon corps (aux ilots de Langerhans près évidemment...) et de tout mon cœur ! Je terminerai ce témoignage par une de ses phrases sur la maladie, je cite : " Le diabète, c'est dans la tête ! "

 

Crédit photo : © Fotolia - saintclair23

Photo d'illustration

Je partage aussi mon histoire

Je témoigne

Je trouve d'autres témoignages

Clément, 13 ans et demi