Témoignage

Denis, 43 ans (35)

Bonjour, je suis diabétique depuis 40 ans. Cela m'est arrivé assez bizaremment, j'ai tout simplement eu peur d'un chien à l'âge de 3 ans et je suis tombé dans le coma pendant 50 jours. En me réveillant, on a annoncé à mes parents que j'avais un diabète de type 1. J'ai passé un mois à l'hôpital avant d'être transféré dans un établissement spécialisé pour enfants malades.

J'y suis resté 9 mois et en sortant, mes parents ne pouvant me faire mes piqûres, on a été obligé de prendre un infirmier. J'ai connu toutes les évolutions au niveau des traitements et surtout au niveau des contrôles. A l'époque, on faisait des contrôles urinaires avec un tube en verre et un compte goutte, il fallait mettre 5 gouttes d'urine et 10 gouttes d'eau et un cachet de "clinitest". En fonction de la couleur, qui pouvait aller du orange pour les hyperglycémies et bleu pour les hypos, on savait,  la couleur recommandée étant le vert. Quand je vois maintenant les lecteurs de glycémie, je me sens presque avoir connu la préhistoire. Voilà donc mon histoire.

 

Je suis maintenant en invalidité car j'ai des problèmes osseux. Je viens d'apprendre que nos bandelettes n'allaient plus être rembourssées à 100% par la CPAM et je trouve cela scandaleux, lorsque je vois qu'il ne me faut pas moins de 6 bandelettes par jour et 6 injections, comment vais je faire ? Me piquer à l'aveugle et risquer de faire des malaises (hypo ou hyper), je pense que si tous les diabétiques font la même chose, les hospitalisations risquent de coûter plus cher à cette fameuse CPAM.

 

Bientôt, ce sera les lancettes, puis les aiguilles et après,  il faudra payer nos hospitalisations pour nos bilans et nos consultations pour notre renouvellement d'ordonnances. Il faudrait que l'on réagisse en envoyant un courrier au ministère de la santé pour qu'ils votent la suppression de cette loi. En tout cas, je souhaite beaucoup de courage aux nouveaux diabètiques.

Je partage aussi mon histoire

Je témoigne

Je trouve d'autres témoignages

Clément, 13 ans et demi