Témoignage

Élodie, 16 ans (29)

J'ai appris que j'étais diabétique de type 1 il y a quelques mois. Le 7 décembre 2012 exactement… Un vendredi midi, durant mon stage dans une école maternelle, ma mère avait pris un rendez-vous chez un médecin car depuis quelques temps, je buvais beaucoup, allais beaucoup aux toilettes et j'avais perdu 15 kilos en 1 mois…

En arrivant chez le médecin, elle m'a examiné et m'a fait un dextro et là… Le drame 4,78 de glycémie et en ayant rien mangé au petit déjeuner… J'ai directement été transférée à l'hôpital dans l'après-midi, j'étais sous le choc et je n'arrivais pas à réaliser que j'étais diabétique.

 

J'avais déjà entendu parler de cette maladie, mais jamais je n'aurais pensé, qu'un jour, je dépendrais de l'insuline… J'ai passé seulement le week-end à l'hôpital car le lundi après-midi, j'avais les épreuves Brevet Blanc et pour moi, c'était impossible de "louper" ça à cause d'une "stupide maladie"…

 

Le lundi matin, j'ai annoncé à mes amis et mes professeurs que j'étais diabétique. Au début, mes amis pensaient que c'était une mauvaise blague. Certains ont compris et d'autres ont préféré fuir. Fuir mes hypoglycémies, mes hyperglycémies et mes changements d'humeurs.

 

Aujourd'hui, ça va faire bientôt 1 an que je vis avec "ma pire ennemie". Ma vie a bien changé et moi avec. Je n'accepte toujours pas la maladie mais elle fait partie de moi. J'ai su en faire une force, elle m'a rendue plus mature et a forgé mon caractère. Etre diabétique ne signifie pas être malheureux !

 

Crédit photo : © Antonioguillem - Fotolia.com

Photo d'illustration

Je partage aussi mon histoire

Je témoigne

Je trouve d'autres témoignages

Clément, 13 ans et demi