Témoignage

Ludivine, 28 ans (Nord)

Je suis diabétique de type 1 depuis 19 ans aujourd’hui. A l’âge de 9 ans, il est facile de gérer son diabète puisque ce sont les adultes qui prennent les décisions à notre place.

Seulement, la phase de l’adolescence n’a pas été facile pour moi. Après le décès de mon père, je suis tombée en dépression et le poids de ma maladie se faisait sentir de plus en plus…J’ai commencé alors à ne plus faire attention comme durant mon enfance. A l’âge de 14 ans, j’ai eu un coma hypoglycémique. A ce jour, c’est encore la chose la plus traumatisante que j’ai subi. Dès lors, j’ai toujours eu peur de tomber à nouveau dans le coma. Ma peur des hypoglycémies a fait en sorte que je commence à manger la nuit pour éviter de subir de nouveau ce traumatisme. Evidemment, je ne voyais pas d’autres solutions pour régler le problème à l’époque. Cela à durer 8 ans, malgré mon changement d’insuline pour de la lente, le problème a persisté.

 

Ma diabétologue m’a conseillé de passer sous pompe à insuline, mais je n’étais pas encore prête à franchir le pas. Je trouvais le procédé trop contraignant pour moi. Mais quelques mois plus tard, j’ai appris une terrible conséquence du diabète : la rétinopathie diabétique. Alors une nouvelle peur vint accroître mon malaise : la peur de perdre la vue. Après plusieurs mois de réflexion, j’ai enfin décidé de passer sous pompe à insuline pour pouvoir mieux gérer ce diabète instable et qui me détruisait petit à petit psychologiquement.

 

Après un moment d’adaptation, j’ai bien vite remarqué les changements. Je ne devais plus manger la nuit à cause des hypoglycémie nocturnes, mon hémoglobine glyquée est descendue en dessous des 7 % (j’avais eu jusqu’à 9 %) et j’ai perdu plus de 16 kg. Aujourd’hui, cela fait donc 3 ans que je suis sous pompe à insuline ! Je me sens beaucoup mieux. La pompe m’a permise de mieux contrôler mon diabète pendant ma vie universitaire et dans mon quotidien.

 

Bien que j’ai une alimentation équilibrée, je peux me permettre des écarts sans que cela se répercute sur mes glycémies. Je suis enfin en paix avec ma maladie, comme-ci après 19 ans de vie commune, on s’est enfin dompté tous les deux. C’est beaucoup plus agréable !

 

Crédit photo : © Fotolia - stokkete

Photo d'illustration

Je partage aussi mon histoire

Je témoigne

Je trouve d'autres témoignages

Clément, 13 ans et demi