Témoignage

Marie Pierre

En 2008, lors des championnats du monde d’athlétisme vétérans, je n’avais pas eu de chance, car mon couloir ne m’avais pas permis de courir aussi vite que je l’aurais voulu.

Le 13 juin 2009, à 18 h 45, j’ai eu plus de bonheur car avec trois camarades (non diabétiques) de mon club d’athlétisme, nous avons gagné le titre de championnes de France vétérans de relais 4x100 mètres, au terme d’un tour de piste assez fou !

 

En effet, si les trois premières relayeuses ont géré correctement leur course et leur passage de témoin, cela s’est moins bien passé entre la troisième relayeuse et moi et nous y avons perdu un temps précieux ! Lorsque j’ai commencé à courir, témoin en main, je me suis rendu compte qu’une adversaire était en avance sur moi de 5 mètres environ, fonçant vers le titre de championne. Cela m’a fait l’effet d’une décharge électrique. J’ai accéléré jusqu’à me rapprocher d’elle, puis la doubler, et enfin passer la ligne d’arrivée 2 mètres devant elle. Là, j’ai levé les bras en signe de victoire. Après, il y a eu les accolades avec mes trois camarades, le triomphe partagé en équipe, comme nous avions partagé ce relais, les félicitations des officiels et des spectateurs, surpris par cette remontée spectaculaire, les photos , le podium et... la médaille.


Quels mots peuvent décrire ce bonheur et ce que j’ai ressenti en comprenant que nous allions être championnes de France dans cette catégorie, puis en entendant que nous avions gagné ? C’est tellement fort pour moi qui n’aurais jamais pensé me hisser sur cette marche du podium, tellement surprenant de voir en vidéo cette remontée que j’ai effectuée alors que cela semblait impossible ! Je pense que j’ai couru, ce jour-là, le 100 mètres le plus rapide de ma vie.


Diabétiques ou non, la réussite est en chacun d’entre nous. Il faut toujours y croire.

Je partage aussi mon histoire

Je témoigne

Je trouve d'autres témoignages

Clément, 13 ans et demi