Témoignage

Myriam , 23 ans (69)

Le diagnostique est tombé il y a un peu plus d'un mois à l'âge de 23 ans. Immédiatement, je me suis dit que rien ne sera plus jamais comme avant. Il est vrai que tout a changé puisqu'il faut constamment se préoccuper de son taux de glycémie pour ne pas être en " hyper " et surtout en " hypo ". Peu à peu, je m'adapte à mes injections quotidiennes et les " hypos " et " hypers " se font rares.

En réalité, ce qui a changé, c'est que dorénavant j'ai plus conscience de la valeur de la vie, j'ai deux fois plus de détermination à me battre et j'apprécie plus les moments présents. La vie est un cadeau. Notre maladie est un cadeau car elle nous permet de relativiser sur pleins de choses. Lors de mon hospitalisation, on m'a demandé : " Et tes études ? " Comme si le diabète pouvait nous empêcher de poursuivre nos rêves...Etudiante en 4ème année de droit, cette épreuve n'a fait qu'accroître ma volonté de réaliser mon rêve: devenir juge. Soyez heureux, soyez serein en l'avenir car il y a toujours pire.

Je partage aussi mon histoire

Je témoigne

Je trouve d'autres témoignages

Clément, 13 ans et demi