Le diabète gestationnel : un risque de surpoids pour la descendance

On connaît les risques du diabète gestationnel pour la mère et l'enfant pendant la grossesse et à la naissance. Une équipe américaine vient de mettre en évidence le lien entre diabète gestationnel de la mère et surpoids de l’enfant vers 6-8 ans. Cette étude renforce la nécessité d’une prévention précoce du diabète gestationnel, tant pour la santé de la mère que pour celle de l'enfant après la naissance.
 

Un diabète qui apparaît à la grossesse

Le diabète gestationnel est un type de diabète qui touche 3 à 6 % des femmes enceintes, survient souvent lors du deuxième trimestre et disparaît après la naissance de l’enfant. Dans certains cas, il peut révéler un diabète antérieur non détecté. Des études précédentes ont montré qu'un diabète gestationnel pendant la grossesse risque d’augmenter le poids de l’enfant à naître, nécessitant parfois la pratique d'une césarienne.


Une équipe américaine s’est intéressée à la relation cette fois entre diabète gestationnel et surpoids de la descendance dans l’enfance. Elle a analysé les résultats de 421 couples mères filles.

Un lien entre diabète gestationnel et surpoids de l’enfant

Ainsi, les filles dont la mère a souffert de diabète gestationnel présentent un risque 3.5 fois plus élevé d’être en surpoids vers l’âge de 6-8 ans. Ce risque est 5.5 fois plus élevé si la mère est en surpoids ou obèse avant la grossesse. Pour les auteurs, surveiller ce type de diabète et le surpoids éventuel des mères « permettra de réduire la transmission intergénérationnelle de l’obésité et de ses séquelles ».

Source : Diabetes Care. Novembre 2014 ; 37(11):2996-3002.
Maternal hyperglycemia during pregnancy predicts adiposity of the offspring.
Kubo A et al.

Auteur  : Loïc Leroux