Obésité et maladie rénale : lancement d’une étude nationale

La maladie rénale chronique est une pathologie fréquente et souvent négligée qui concerne 10% de la population, soit, en France, 3 millions d’adultes. Elle est causée principalement par le diabète et l’hypertension artérielle.

Ce qui est moins connu c’est l’impact délétère de l’obésité sur le rein. Un dépistage et une prise en charge précoce de la maladie rénale permet de ralentir son aggravation et d’éviter, dans certains cas, le recours à la dialyse. En effet, certains traitements sont efficaces même quand la maladie rénale est déjà installée : Le traitement d’une hypertension artérielle et d’un diabète sont des priorités et cela est bien connu des médecins. L’importance des mesures hygiéno-diététiques et du contrôle du poids sont également très utiles pour protéger le rein mais ces mesures thérapeutiques non médicamenteuses sont trop souvent négligées.

Une équipe de médecins français  de l’APHP lancent une étude nationale pour évaluer, chez des personnes ayant une atteinte de la fonction rénale et une obésité sévère, l’effet d’une perte de poids. Celle-ci sera obtenue à l’aide d’une prise en charge médicale (accompagnement sur le plan diététique et de l’activité physique) ou chirurgicale (chirurgie bariatrique).

Pour participer à l’étude, vous pouvez contacter l’équipe par email à l’adresse suivante :  obesite.rein@aphp.fr ou par téléphone au 01 40 25 73 01.

Pour en savoir plus sur l’étude nationale :
http://hupnvs.aphp.fr/nutritionbichat/obesite-rein-liaisons-dangereuses/