Pancréas artificiel : les études de la recherche confirme son efficacité

Le pancréas artificiel est un système de délivrance d’insuline par une pompe directement à partir du niveau de glucose déterminé par un capteur implanté sous la peau. Ainsi le patient n’a plus à intervenir, ce système se charge de tout. Une nouvelle étude montre son intérêt vis-à-vis d’une insulinothérapie classique.
 

Les avancées dans le domaine du pancréas artificiel ont été régulières ces dernières années : ainsi, il a été montré que, dans le cadre d’un pancréas artificiel, une injection d’insuline et de glucagon est préférable à une injection d’insuline seule. De plus, en 2011, l’équipe du Pr Renard, à Montpellier, a permis à un patient diabétique équipé d’un pancréas artificiel de passer une nuit hors de l’hôpital, préfigurant un traitement ambulatoire.

Aujourd’hui, une nouvelle étude menée par des chercheurs canadiens vient de montrer que le pancréas artificiel à double hormones (insuline et glucagon) est plus efficace qu’une insulinothérapie classique par pompe. Ainsi, le système du pancréas artificiel améliore le contrôle de la glycémie et surtout réduit de 8 fois le risque d’hypoglycémie, jusqu’à 20 fois pour les hypoglycémies nocturnes. En effet, l’usage de glucagon (hormone hyperglycémiante) permet de ramener la glycémie à des niveaux normaux si celle-ci baisse trop.


Cette étude a été menée sur 15 patients adultes qui portaient une pompe depuis au moins trois mois. Ces patients étaient équipés d’un pancréas artificiel ou d’une pompe seule, et étaient surveillés pendant 15 heures soit une après-midi et une nuit. L’équipe canadienne envisage maintenant des suivis sur de plus longues périodes.

Source :
Canadian Medical Association Journal, 28 janv 2013
Glucose-responsive insulin and glucagon delivery (dual-hormone artificial pancreas) in adults with type 1 diabetes: a randomized crossover controlled trial
Haidar et al.

 

Auteur : Loïc Leroux

Pour soutenir la recherche :

 

Je fais un don