Remboursement des lecteurs de glucose en continu : la Fédération française des diabétiques toujours mobilisée !

La Fédération française des diabétiques œuvre depuis de nombreux mois pour le remboursement des lecteurs de glucose en continu. Tribune, étude Diabète LAB, audition à la Haute Autorité de Santé (HAS), question écrite, question orale au gouvernement, lettre conjointe avec la SFD et l’AJD à la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé …..notre mobilisation est constante !

Le 12 Juillet dernier, suite à notre action, le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé a publié au journal officiel sa position concernant le remboursement des lecteurs de glucose en continu et réitère « son souhait que ces patients puissent avoir accès, le plus rapidement possible à ces dispositifs médicaux.»

 

Retrouvez la réponse complète ici.


Notre action commence à porter ces fruits. En effet, le Diabète LAB a participé à une étude sociologique pour étudier les perceptions et les usages des lecteurs de glucose en continu. Loin d’être perçus comme un produit de confort, ces dispositifs améliorent significativement la qualité de vie des patients qui l’utilisent. Présentée à la Haute Autorité de Santé, cette étude scientifique a sans aucun doute permis de contribuer à l’obtention pour le Freestyle Libre de l’amélioration du service médical rendu (ASMR) de niveau III. Ce niveau d’ASMR intervient dans la fixation du prix d’un médicament remboursable. Cela est donc un premier pas dans le long processus pour arriver au remboursement de ce dispositif.


Mais aujourd’hui, la Fédération française des diabétiques reste mobilisée pour que les dispositifs de mesure de glucose en continu soient remboursés et cela dès cette année. La lenteur ou la lourdeur administrative n’est plus acceptable à l’heure où des centaines de milliers de patients attendent avec impatience ces dispositifs qui améliorent, sans conteste, leur qualité de vie.


Nous restons mobilisés !

 

En résumé, l’étude Diabète LAB montre que la très grande majorité des personnes diabétiques interrogées considèrent le dispositif comme « révolutionnaire », mais aussi comme « précieux ». Il constitue, d’après elles, un outil mieux adapté aux modes de vie et moins contraignant, et qui facilite la gestion du diabète notamment sur le lieu de travail. De façon beaucoup plus secondaire, quelques personnes ont souligné les désagréments liés au port du capteur ou des erreurs de mesure peuvent entrainer un abandon d’usage. Très peu d’enquêtés ont évoqué le sentiment d’une faible utilité de cet objet.