Une bonne hygiène dentaire pour un diabète équilibré

La parondontite (atteinte des dents et des gencives) est considérée comme la sixième complication du diabète. Une bonne hygiène buccodentaire et un suivi régulier chez votre dentiste font partie intégrante du traitement de votre diabète. Retrouvez dans cet article les réponses de l’expert.

 

Pourquoi est-il important d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire et un suivi par le chirurgien-dentiste lorsqu’on est diabétique ?

  • La parodontite est reconnue comme la sixième complication du diabète, un diabète non équilibré augmente de 86% le risque de développer ou d’aggraver une parodontite.
  • Les parodontopathies chez le diabétique sont plus fréquentes, plus sévères, plus étendues et plus précoces. Un patient diabétique a 2 à 3 fois plus de risques de développer une parodontite qu’un patient non diabétique.
  • L’édentement (perte dentaire) résultant d’une perte osseuse précoce est 10 à 15 fois supérieur chez les personnes diabétiques.
  • Les patients diabétiques présentent une prédisposition à des pathologies buccales comme les candidoses (champignons) et à la sécheresse buccale.
  • La parodontite peut influencer l’aggravation du diabète de type 2.
  • Le traitement des parodontites permet d’améliorer l’équilibre glycémique du diabète type 2

Les parodontopathies sévères multiplient par 3 le risque de mortalité par cardiopathies ischémiques (atteinte cardiaque liée à des artères coronaires partiellement bouchées) ou néphropathies chez les personnes diabétiques.

Quels sont les signes d’une hygiène bucco-dentaire inadaptée ou insuffisante ?

Les gingivites sont des atteintes inflammatoires réversibles de la gencive marginale (autour de la dent). Les symptômes cliniques sont une gencive douloureuse au contact, un saignement spontané ou provoqué (par le bol alimentaire ou le brossage), une gencive rouge, un œdème (augmentation de volume). L’intensité de ces symptômes de la gingivite est liée à la quantité de plaque bactérienne. L’élimination tout simplement de ce biofilm par le brossage entraîne un retour à la normale de la gencive avec disparition des symptômes.
La parodontite par contre est une pathologie inflammatoire chronique caractérisée cliniquement par des saignements spontanés ou provoqués, une destruction irréversible du collagène et de l’os alvéolaire (os de soutien de la dent) conduisant à la formation de poches parodontales le long de la racine dans lesquelles se développent des bactéries spécifiques. A ce stade, le brossage dentaire et les bains de bouche  ne suffisent plus et l’intervention du chirurgien-dentiste est nécessaire.  La parodontite  est un processus chronique, sournois et  indolore qui entraîne un inconfort, des difficultés de mastication, une halitose (mauvaise haleine), la perte des tissus de soutien des dents (déchaussement) conduisant  in fine à des mobilités (dents qui bougent) et pertes dentaires.

Diabète et santé bucco-dentaire : comment sensibiliser les patients et les professionnels de santé ?

Il existe un déficit d’information des patients diabétiques et des professionnels de santé sur le lien entre le diabète et les maladies parodontales. Les interrelations entre le diabète et la maladie parodontale sont bien connues par les endocrinologues. Cependant la complication parodontale du diabète est très méconnue par les patients diabétiques. Un patient sur 2 en France ignore cette complication et 2 patients sur 3 disent ne pas avoir reçu d’information sur le lien entre ces deux pathologies. Seuls 40% des professionnels de santé connaissent les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) concernant le suivi bucco-dentaire du patient diabétique. Par ailleurs, deux tiers des patients diabétiques ignorent leur taux d’HbA1c et un tiers n’informe pas son dentiste de son diabète. La Fédération Internationale du diabète (FID) soutenue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) conseille aux patients diabétiques de consulter leur chirurgien-dentiste au moins une fois par an pour un contrôle et un détartrage même en l’absence de symptômes et au moins deux fois par an en présence de symptômes.

La bouche du diabétique est le reflet de l’équilibre de son diabète, la bouche est le miroir de sa santé. Il est fortement conseillé de consulter son dentiste pour lui parler de son diabète et son médecin traitant ou son endocrinologue pour lui parler de sa bouche.

Auteur : Professeur Youssef HAIKEL
Doyen honoraire de la Faculté de Chirurgie Dentaire
Hôpitaux universitaires de Strasbourg

 

La Fédération vient de publier un guide thématique " Diabète et santé bucco-dentaire, éviter les complications " à télécharger dans votre espace personnel.

 

A lire aussi : les complications des dents et des gencives