La perte de poids, même légère, réduit l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est un syndrome de plus en plus fréquent, notamment parce qu'il est lié à l’obésité. L’apnée du sommeil entraîne un risque de morbidité et de mortalité cardiovasculaire plus élevé. Une équipe finlandaise vient de conduire un travail visant à prouver qu’une réduction modérée du poids fait régresser cette maladie.

57 participants avec un trouble d’apnée du sommeil ont suivi un programme d’éducation nutritionnelle. Au bout de 5 ans, les scientifiques ont pu observer que ceux qui avaient perdu 5% ou plus de leur poids initial montraient une amélioration de leurs troubles d’apnée du sommeil, voire n’avaient plus cette pathologie, contrairement à ceux qui n’avaient pas perdu de poids.

 

Ainsi, une diminution stable du poids, même modérée, réduit le risque de troubles associés à l’apnée du sommeil. Malheureusement, cette maladie n’est pas encore assez diagnostiquée pour être correctement prise en charge.

Source : Sleep Medicine. 31 Janvier 2014. pii: S1389-9457(14)00031-8.
The impact of weight reduction in the prevention of the progression of obstructive sleep apnea: an explanatory analysis of a 5-year observational follow-up trial.
Tuomilehto H et al

 

Auteur : Loïc Leroux
 

 

Pour en savoir plus, et à l'occasion de la 14 ème Journée du sommeil le 28 mars prochain, retrouvez :

 

Toutes les informations sur la 14ème Journée du sommeil du 28 mars 2014

 

Notre article Diabète et sommeil : des liens étroits